Rivages Mortels - Carrie Ryan

Publié le par morduedesbouquins

Non loin de la mer, Gabry, 17 ans, vit en sécurité avec sa mère, Mary, dans une ville protégée des Mudos (revenus de la mort, affamés de chair humaine) par la Barrière. Un soir, Gabry et ses amis bravent l'interdit, franchissent la Barrière et se font attaquer par un Brisant (Infecté devenu bien plus rapide qu'un Mudo). Catcher, l'amoureux de Gabry est mordu et reste caché attendant sa fatale mutation, tandis que sa meilleure amie, Cira, est capturée par les Miliciens.

 5117aD1ctzL SL500 AA300

Mon Avis :

 

J’étais sceptique au début, peut-être aussi déçue puisqu’on ne suive plus Mary, mais Gabry (Gabrielle) sa fille. La jeune fille a en effet trouvé Gabry dans la forêt des dents et des mains, et l’a recueillie. Elles vivent ensemble à Vista (un village – une ville, au bord de la mer) et habitent dans un phare. On sent que les années ont passé et que le danger semble moins présent (au début), moins oppressant. Les jeunes du village connaissent les histoires, les légendes, mais personne n’a encore eu à affronter un damné. Ce sera bientôt chose faite lorsque Gabry et ses amis décident de traverser le grillage pour se rendre à l’ancienne fête foraine. Bien sûr, comme on pouvait s’en douter, ils se font attaquer. Certains ne s’en réchappent pas, d’autres réussissent à s’enfuir…

 

Je ne veux pas en dire plus sur l’histoire en elle-même puisque cela gâcherait les surprises, le suspens. Je dirais seulement que l’auteure réussit à nous surprendre, à rebondir sur des événements passés, à nous faire découvrir de toutes nouvelles choses. Au final, ce changement de narrateur ne gêne pas. Enfin, pas tellement.

  

Gabry ne ressemble en rien à Mary. Elle est assez craintive, elle ne se pose pas de questions, sa vie lui va comme elle est. Jusqu’à l’attaque. A partir de là, elle va se redécouvrir, elle va essayer de comprendre. Elle se rend dans la forêt, elle doit faire face à des damnés, et aussi à ses propres démons intérieurs, les démons de son passé. Elle devra se confronter à la vérité, même si celle-ci peut faire mal, et peut la faire souffrir.

Il y a de très bonnes choses dans ce livre. C’est un livre qui se lit très vite, en fait. La narration est toujours impeccable, le récit bien développé, l’histoire se construit peu à peu, et nous embarque facilement jusqu’aux dernières pages. L’impatience nous guette, on se questionne, jusqu’au bout !

 

Les histoires d’amour dans le roman sont mignonnes, on peut même dire « belles » parce que les sentiments sont bien décrits, bien développés. Oui, le livre est bien. Mais malgré tout… Je ne sais pas… Peut-être que je le compare trop au premier, mais j’ai été moins subjuguée par l’histoire de ce second tome. J’ai été moins touchée par Gabry – ce qui ne m’a pas empêchée de dévorer ce livre, quand même ! Gabry est douce, gentille, elle n’a même pas ce côté égoiste qu’avait Mary, mais il y a quelque chose qui manquait en elle pour que je puisse l’apprécier totalement.

 

NOTE : 3/5

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article