Les voyages de Jack London – Tome 1 Sauvage

Publié le par kkrolyn

 

3081696175_1_3_emitzi0y.jpgJ’avais tout de suite accrochée à la couverture du livre, ce loup envoûtant et mystérieux qui nous fixe avec de magnifiques yeux… Alors quand j’ai vu que Castelmore proposait un partenariat chez livraddict, je n’ai pas pu résister. Je remercie d’ailleurs vivement les éditions et la team pour m’avoir permis de lire ce livre !

Malheureusement, ce ne sera pas un avis très élogieux que j’aurais là. Bien sûr, j’ai adoré me plonger dans ce voyage semé d’embuches, à travers des paysages splendides et magnifiquement décris (c’est sûr, on s’y croyait, cela fait voyager avec envie !). Et puis, j’avais adoré l’appel de la forêt, alors pourquoi ne pas être si enthousiaste avec celui-ci ? Hum, hé bien, je dirais que là où le bas blesse c’est avec le personnage principal. Un « moi, je… » incessant (et ce n’est même pas écrit à la première personne du singulier, merci mille fois, parce que je crois que cela aurait été bien pire !) de Jack London, un jeune garçon, qui aussi courageux qu’il soit, fait un bien piètre compagnon de route… Au début, tout va bien, on découvre avec lui, on se familiarise mais ensuite… Aïe, je n’en pouvais plus ! Ce garçon est quasi insupportable ! Wahhh… Trop confiant, peut-être trop emporté par son besoin d’aventures, sa recherche de l’or, mais bon…

A côté de ça, j’ai trouvé le côté fantastique bien amené. Parfois un peu « gros » mais sans que cela en devienne gênant. (Là encore merci à super Jack London qui réussit à se débarrasser d’un Wendigo avec une facilité presque déconcertante ! Et par deux fois, en plus !). Enfin, bref… L’ensemble est distrayant, rythmé, malgré les quelques longueurs qui ralentissent la lecture par ci par là. Cela se lit vite mais bien, et on passe un agréable moment. Le roman nous emporte suffisamment pour nous donner envie de lire la suite. En conclusion, je dirais que c’est un bon roman qui fait voyager, qui a beaucoup de choses à faire partager, mais qui a quand même pas mal de défauts.

Commenter cet article