Anita Blake, tome 14 : Danse macabre - Laurell K. Hamilton

Publié le par kkrolyn

anita.jpg

 

 

L'ardeur d'Anita vient d'atteindre un nouveau palier : vampires et métamorphes se bousculent pour devenir les esclaves de son pouvoir. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, Anita est simultanément confrontée à une terreur bien plus banale et néanmoins tout aussi redoutable : celle d'être tombée enceinte. Parmi ses nombreux amants, qui peut bien être le père de son bébé ? Et comment réussira-t-elle à concilier son travail de marshal fédéral et d'exécutrice avec l'éducation d'un enfant ?

 

 

 hurlement

Pfff… Autant j'avais bien aimé le tome 13 (Micah) autant là... Quand on lit un gros pavé comme ça et que l’intrigue est quasi inexistante, c’est démoralisant. C’est vrai, quoi. Avant, Anita c’était une tueuse de vampires, elle avait de vraies enquêtes, une vraie mission et elle collaborait avec la police. Ici, que nenni, depuis le tome 10, seules ses histoires de c*l remplissent les pages ! Lire comment elle gère son harem ne présente plus grand intérêt… Cela devient vraiment de la romance paranormale et franchement, ce n’est pas mon genre de prédilection, ça. Je ne sais pas trop pourquoi je continue cette saga, peut-être parce que je me souviens de la Anita des débuts et que j’aime quand même tous les personnages sui gravitent autour d’elle…

Alors, dans ce tome, Anita a peur d’être tombée enceinte (J’ai envie de dire, bien fait pour toi ! Genre elle couche à tout va et elle n’est même pas capable de prendre ses précautions ? Enfin bref, passons…). Ce qui était intéressant c’était les interrogations d’Anita face à ce problème. Comment gérer un bébé dans sa situation ? Ses amants étant des surnats, leurs « particularités » seront-elles transmises au bébé ? Surtout qu’au début, on retrouve Ronnie, il y a cette semi intrigue sur les jeux de pouvoirs. Le rassemblement des vampires. Des complots… Mais ensuite, l’ardeur reprend vite du terrain, au point que ce soit la seule chose de réellement exploitée dans ce bouquin. Malheureusement.

Malgré ça, ma lecture a quand même été rapide, l’écriture de l’auteur est toujours fluide, rythmée. Elle a créé un univers cohérent, fantastique, que j’aime énormément. Le moins c’est vraiment toutes ces pages et pages de sexe à outrance. J’aime bien quelques scènes de sexe lorsque cela apporte quelque chose à l’histoire, que cela fait évoluer une relation… Mais LKH écrit des tonnes sur le sexe et en oublie de construire une intrigue digne de ce nom. Ici tout est bon pour nourrir l’ardeur. Une ardeur que j’aurais voulu que LKH n’invente jamais, tant cela alourdit son histoire. C’est lassant. C’est dommage.

Bref, je ne suis pas pressée de lire le tome suivant. J’ai toujours l’espoir de retrouver un jour la Anita d’avant. Celle qui aurait pu faire un choix dans sa situation amoureuse et qui ne se laisserait pas ordonner par une déferlante sexuelle à tout va !

Note : 2/5

H comme... Laurell K. Hamilton

BANIRE~1

 

Bit-lit-2012--logo1-

Publié dans Bit Lit

Commenter cet article