Love medicine - Louise Erdrich

Publié le par morduedesbouquins

9782253160328De 1934 à nos jours, Love Medicine retrace les destins entrelacés de deux familles indiennes, isolées sur leur réserve du Dakota, à qui les Blancs ont non seulement volé leur terre mais ont aussi tenté de voler leur âme. Mêlant comédie et tragédie, puisant aux sources d'un univers imaginaire riche et poétique qui marque tous ses livres, de Derniers rapports à Little No Horse à ce qui a dévoré nos cœurs, ce roman est présenté ici dans sa version définitive, reprise et augmentée par l'auteur.

 

 

 

 

 

Tout d’abord, je remercie les éditions du livre de poche et le site livraddict pour ce partenariat. Cela faisait longtemps que je voulais lire un livre sur la culture amérindienne et ce partenariat m’en a donné l’occasion !

Avant de parler du roman en lui-même, je souhaite préciser que la couverture est très jolie. Les tons rosés sont doux et superbes, l’ayant en main, j’avais vraiment hâte de commencer ce roman !

Dès les premières pages, on est happés par le style de l’auteur, on sent qu’ayant une mère amérindiennes, cette culture et ses racines sont très importantes pour Louise Erdrich. Sa plume est vraie, pleine de poésie et de diversité.

J’avoue, j’ai été déstabilisée par les changements fréquents de narrateurs. Les premiers chapitres ont été difficiles à suivre, il faut toujours se référer à l’arbre généalogie et faire le lien entre les personnages. Il n’est ensuite pas facile de s’attacher à un personnage. Le lecteur se retrouve vraiment « observateur » de l’histoire. Mais c’est aussi parce que ce roman est plus un témoignage qu’un livre pour s’évader. On est dépaysé, c’est certain, mais on est également choqué par le racisme, leur vie quotidienne, la misère, et les problèmes des réserves. Je ne me doutais pas que la réalité était comme ça. Les différents points de vue des narrateurs nous permettent de s’interroger. C’est un livre qui fait réfléchir. Il faut lire les différentes parties de l’histoire comme des nouvelles, indépendantes les unes des autres, sinon c’est sûr, on est désarmés. Cependant, lorsqu’on fait cette démarche, on lit ces moments de vie avec plus d’aisance, tel un puzzle de témoignages passionnants. On accumule les anecdotes, les détails et on s’enrichit de ces histoires bouleversantes, de la richesse (humaine) des personnages.

Certains récits sont plus émouvants que d’autres. Chacun trouvera une histoire qui lui plait davantage. Je ne peux pas détailler les histoires parce que c’est l’ensemble qui donne vie à ce roman. Il est épais, il y a quelques longueurs mais certaines parties se lisent plus vite que d’autres. Le tout est d’accrocher.

En conclusion, j’ai passé un agréable moment de lecture. Ce n’est pas un coup de cœur, malgré quelques récits qui m’ont touchée, que j’ai trouvé plus « magiques » que les autres. Ce qui m’a le plus plu c’est le style de l’auteur : très poétique, et parfois si enfantin. Très touchant. Je dirais que ce roman est à découvrir mais qu’il n’est pas destiné à tout le monde. Comme je le disais, c’est un livre où l’on reste quand même très « spectateur »…

 

 

Note : 4/5 (j'hésitais avec 3,5)

Publié dans Romans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article