L’enfant des cimetières – Sire Cédric

Publié le par kkrolyn

Je ne connaissais pas cet auteur, et pourtant son nom revenait sans cesse dans ma recherche d’un bon thriller… Il n’en a pas fallu plus pour éveiller ma curiosité et j’ai commencé ce roman. Les premières pages m’ont immédiatement accrochée. L’histoire et l’atmosphère sont données : on pénètre dans un roman sombre, violent, macabre. J’adhère !

l-enfant-des-cimetieres.jpg« Un fossoyeur vivant près d'un cimetière est pris d'une folie hallucinatoire et tue toute sa famille avec un fusil à pompe avant de se suicider. Un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les occupants d'un hôpital et tue Kristel, une artiste peintre. Plongé dans cette épidémie meurtrière, David, photojournaliste et compagnon de Kristel, décide de mener l'enquête. Avec l'aide d'Aurore, une jeune collègue ambitieuse, et du commandant de police Vauvert, ils vont être bientôt confrontés à l'inimaginable. Meurtres sordides et suicides pour le moins étranges s'enchaînent sous les yeux terrifiés des trois enquêteurs. Nathaniel, aussi insaisissable que maléfique, n'est pas un jeune homme ordinaire... L'enfant des cimetières prend un plaisir manifeste à tuer, à prolonger l'agonie douloureuse de ses victimes. Homme ou démon ? Rien ne semble pouvoir l'arrêter dans son abominable quête. David, qui n'a plus rien à perdre, est prêt à tout pour venger Kristel, quitte à suivre Nathaniel jusqu'en enfer… »

 

Nous rencontrons ainsi des personnages hauts en couleurs, à qui on s’attache très vite. La perte de Kristel, brutale (dommage parce que j’aimais déjà beaucoup ce personnage à travers les quelques pages où nous la découvrons…), nous permet de nous rapprocher encore plus de David, avec nous transmet sa peine immense et palpable…

 

Je dois dire que la relation Kristel/David apporte une touche de tendresse nécessaire au roman. Leur amour est admirable, on lit la souffrance de David, la passion qui l’habite encore pour sa compagne. Les émotions sont bien décrites, bien développées. La plume de l’auteur est fluide et captivante. Il base son intrigue sur une légende fantastique et démoniaque (que j’ai adorée), sur la quête de la vérité, et crée une enquête solide et bien menée tout au long du récit. Pendant l’histoire, il ne nous prive pas de quelques rebondissements et de scènes assez gores, qui viennent se rajouter à l’univers sombre qu’il a bâti.

 

En fait, je ne trouve pas de points négatifs à cette lecture. Peut-être un ralentissement à la fin du livre et quelques questions qui persistent, mais c’est vraiment pour chercher la petite bête parce que « L’enfant des cimetières » est un thriller efficace, aux chapitres courts et intenses, qui nous entraine à travers une enquête passionnante. Il n’y a pas de temps mort et on ne parvient plus à lâcher ce livre jusqu’au dénouement (enfin c’était mon cas…).

 

Pour moi, c’est la découverte d’un roman que j’ai trouvé à la fois poétique, dans les idées, les descriptions de l’auteur, et bien ficelé. Je ne manquerai pas de lire d’autres romans de Sire Cédric, c’est certain ! D’ailleurs, « De Fièvre et de sang » me fait déjà de l’œil…

 

5/5

Publié dans Romans Divers

Commenter cet article