L’enfant de la délivrance – Cyndie Soue

Publié le par kkrolyn

enfant.jpg

 

C’est en fouillant un jour dans les affaires de son père adoptif que Juliette découvre son métier : il est tueur professionnel. Un choix évident lui vient alors à l’esprit, celui de faire le même travail. Mais lors de ses nombreuses missions, cette jeune fille va découvrir que certaines histoires qui paraissent invraisemblables ne sont pas que des légendes. Entre des vampires et des loups-garous, Juliette va vite comprendre qu’il n’y a pas que des humains sur terre, surtout lorsqu’elle rencontre le tout premier vampire, un homme peut-être prétentieux, mais d’une beauté à couper le souffle.

 

 

 

 

 

 

 

La deuxième nominée du projet coup de coeur 2012 est Cyndie Soue, avec son roman "L'enfant de la Délivrance"...  =)

 

Hum…  Je trouve ce livre assez difficile à commenter, en fait. J’ai aimé l’histoire en elle-même mais le reste…
J’ai trouvé l’écriture très « simpliste », ça m’a dérangée. Il y a beaucoup de dialogues, du rythme mais très peu de descriptions. J’étais un peu perdue pour pouvoir imaginer les choses, les décors… L’auteur ne nous donne que très peu de « pistes » concernant l’univers qu’elle a imaginé.

 

Pour les personnages… J’avais l’impression de me retrouver devant de vrais clichés. Juliette est froide, je n’ai pas réussi à m’attacher à elle, je l’ai trouvé plus nympho qu’autre chose, même si j’admets que sa condition et la façon dont elle a été élevée ne l’a pas aidée… J’ai quand même eu du mal avec cette narratrice qui m’était  assez antipathique, au final. Quant à Vivien, il ne m’a pas du tout attirée. Là encore, problème de description et de profondeur du récit. Il n’y a pas assez de mots, pas assez de choses auxquels se raccrocher pour « s’attacher » aux personnages, à l’histoire. J’avais l’impression que l’auteure ne faisait que survoler son histoire, sans s’arrêter. Ça allait trop vite. J’ai bien aimé l’entraînement chez Marcus mais le récit pour le raconter n’était pas assez développé et en fait c’était trop court ! C’était même frustrant ! J’aurais aimé en savoir plus….

 

Je ne dévoilerai rien concernant la fin mais j’ai bien aimé. Tout n’est pas tout rose et c’est tant mieux ! J’ai bien aimé comment l’auteur traitait la violence, la souffrance et les émotions. Le lien avec la deuxième partie est bien fait, là où l’on découvre l’autre personnage, Charlène. Cette partie m’a dérangée puisque je n’arrivais pas à me détacher de l’âge de la fillette, oui, je dis bien « la fillette »….


Pour conclure, je dirais que mon avis est mitigé sur ce roman. J’ai eu du mal à adhérer à l’univers décrit (très succinctement) par l’auteure. La personnalité de Juliette ne m’a pas plu, mais Charlène a relevé le niveau…  J’ai apprécié le contraste entre les deux personnages. Contraste saisissant et bien travaillé par l’auteur, c’est le gros point positif ! Sinon, je n’aime pas vraiment les romans où le sexe revient vraiment trop trop souvent, parce que trop de sexe tue le sexe mais bon… l’auteure allie quand même quelques surprises entre ses lignes avec du rythme, de l’humour et de l’émotion.

  Bit-lit-2012--logo1-

 

Publié dans Bit Lit

Commenter cet article